• Qu’est ce que l’Anticapitalisme ? (provisoire)

    Fiche synthèse pédagogique pour appréhender rapidement ce qu'est l'anticapitalisme.

    1 Qu'est-ce que le capitalisme ?

    2 Défaire quelques idées fausses sur l'Anticapitalisme

    3 Les conséquences du capitalisme

    4 Le rôle de l'Etat

     

     

    1 Qu'est-ce que le capitalisme ?

    Pour comprendre ce qu’est le capitalisme, il faut commencer se demander : « Qu’est-ce que le capitalisme ? »

    Le capitalisme peut être défini par :

    1 La Propriété privée/privative des moyens de production (des brevets d’exploitation, des terres et des matières premières)

    2 Le commandement, le Pouvoir décisionnaire du propriétaire

    3 Le Salariat, qui consiste dans :

    3.1 L’organisation hiérarchique du travail : hiérarchie du commandement, des compétences, des revenus
    3.2 L’Aliénation, c'est-à-dire l’étrangeté à ce que l’on produit et aux conditions de production.
    3.3 L’Exploitation, extorsion de la plus-value, surtravail.

    4 Le Processus de valorisation, la création de richesses, la croissance économique : logique selon laquelle l’argent (l’investissement) génère plus d’argent (le profit).

    5 La combinaison de la croissance intensive et de la croissance extensive :

    5.1 Croissance Intensive : accélération, productivisme : recherche du maximum de productivité
    5.2 Croissance extensive : se traduit par l’extension géographique et la diversification de la production

    6 L’atomicité, l’anomie, c'est-à-dire la décoordination des acteurs et la logique de concurrence.

    7 La marchandisation, le fétichisme de la marchandise (dissociation valeur du travail, valeur d’usage, valeur d’échange), la création du besoin.

    2 Défaire quelques idées fausses sur l’Anticapitalisme

    1 L’Anticapitalisme n’est pas simplement être contre les capitalistes (ce qui peut vouloir dire devenir kalif à la place du kalif), mais contre le capitalisme, sa structure sociale, les types de rapports qu’il produit, les conséquences qu’il implique.

    2 La nationalisation du capital n’est pas une forme d’Anticapitalisme, mais du capitalisme d’Etat : l’Etat et sa bureaucratie sont propriétaires et gestionnaires des moyens de production.

    3 L’antilibéralisme n’est pas de l’anticapitalisme : politique d’encadrement du marché, souvent doublé du keynésiannisme de gauche : impulsion de l’Etat pour la création de valeur par extension des marchés pour financer le service public.

    4 L’Anticapitalisme ne cherche pas à réindexer la valeur d’échange sur la valeur d’usage ou la valeur travail, mais à sortir de la « valorisation ».
    Capitalisme / Valorisation = argent > équipement > travail > échange sur le marché, fétichisme marchand (pas vendu selon le cout de production, mais en fonction de la loi de l’offre et de la demande, création et manipulation des besoins) > + d’argent > spoliation de la survaleur/profit capitaliste en fonction du surtravail > encore + d’argent.
    Anticapitalisme = besoin recensés > moyens à disposition + nombres de personnes impliquées + prise en compte des contraintes de soutenabilité > répartition égalitaire des tâches et du temps > distribution des fruits de la production > satisfaction des besoins.

     

    Capitalisme

    Anticapitalisme

    Propriété privée

    Propriété commune

    Salariat :
    commandement + exploitation + aliénation

    Démocratie directe, Autogestion

    Valorisation, croissance économique, marchandisation,

    Production et distribution directe en fonction des besoins

    Concurrence & Atomicité (anomie, décoordination)

    Coopération & Coordination

    Croissance & productivisme
    (accélération)

    Décroissance & antiproductivisme
    (décélération)

     

    3 Les Conséquences du capitalisme, les axes de lutte et le projet social anticapitaliste :

     

    Conséquences du Capitalisme Axes de lutte et société anticapitaliste

    Inégalités sociales (de classes, économiques, sexe/grene, ethniques)

    Lutte contre les inégalités, société égalitaire

    Crises cycliques, crises finales

    Sortie de la logique de valorisation, production en fonction des besoins

    Ségrégation et apartheid social

    Société Intégratrice

    Migrations économiques forcées

    Liberté de circulation et d’installation
    Antifascisme, cosmopolitisme,

    Nationalisme et xénophobie

    Internationalisme, cosmopolitisme

    Impérialisme

    Anti-impérialisme, solidarité internationale

    Division géographique de la production et diminution de l’autonomie matérielle, politique et sociale

    Relocalisation de la production, circuits les plus couts possibles, fédéralisme autogestionnaire

    Risques sanitaires majeurs

    Lutte contre les risques sanitaires, technologies douces

    Épuisement des ressources

    Préservation des ressources, respect des rythmes de régénération biologique

    Dégradation du climat

    Lutte contre le réchauffement climatique lié à l’activité humaine et sociale

    Extinction de pans entiers de la biodiversité

    Protection de la biodiversité

    Décroissance subie, inégalitaire, autoritaire et barbare

    Décroissance choisie, égalitaire et libertaire

     

    4 Le rôle de l’Etat

    Le capitalisme a besoin d’un Etat ou d’Etats pour fonctionner (et l’Etat est à son service) :

    1 Formation des travailleurs, instruction, discipline
    2 Inculquer l’idéologie du capitalisme
    3 Gestion des infrastructures communes
    4 Compensation des problèmes du capitalisme (inégalités sociales) en puisant sur les surprofits, afin d’entretenir la croissance économique par la consommation de masse.
    5 politiques de croissance : relance économique (keynésianisme, extension des marchés), politiques de casse sociale pour libérer du profit (néolibéralisme).
    6 Frontières pour réguler la main d’œuvre et protéger le capitalisme national
    7 Encadrement juridique du capitalisme
    8 Force armée : police pour l’ordre intérieur, armée pour réprimer les révoltes intérieures et servir les politiques impérialiste.

    En conclusion :

    L’Anticapitalisme est Communiste (au sens originel)
    L’Anticapitalisme est Anarchiste, Libertaire (au sens historique)
    L’Anticapitalisme est Décroissant
    L’Anticapitalisme est antifasciste, antiraciste, internationaliste, Altermondialiste, cosmopolite, fédéraliste
    L’Anticapitalisme est Féministe

    « La « Nouvelle Ecologie » du Front NationalLe raz de marée Syriza, début d’une insurrection contre le capital ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :