• Unidimensionnel

    Concept central de L'Homme Unidimensionnel" (1964) d'Herbet Marcuse.

    Ce concept constitue un prolongement de la Théorie de la réification de G.Lukàcs.

    Selon Marcuse, le développement de la science "positive" et de la technique, des échanges marchands, et de la rationalité instrumentale ont permis l'émergence d'une nouvelle idéologie qui constitue le point d'encrage des régimes de domination capitalistes à l'Ouest et bureaucratiques à l'Est, ainsi que le discours permettant à ses régimes de se légitimer.

    Cette idéologie est une idéologie de l'immédiateté et du concret. Sont éxclus toutes pensées ou discours spéculatifs, imaginatifs, projectifs, toutes questions de valeurs. En se posant comme rationnelle, pragmatique, et "positive", cette idéologie est anhistorique et même négation de l'Histoire. Elle nie le passé comme processus dynamique constitutif du présent, contenant notamment des éléments critiques vis à vis de ce présent.

    En tant qu'elle est pragmatique, non utopique, elle nie le futur comme possibilité de changement radical. Le futur, même s'il évolue, ne peut être que la reproduction du passé. Ce discours, qui est celui des techniciens et des managers, est également devenu celui des politiciens professionnels, notamment ceux du libéralisme et de la sociale-démocratie. Il se caractérise également par un langage lissé, neutre et neutralisé, qui efface la réalité historique et les conflits sociaux inhérents à une situation sociale donnée.

    Dans ce contexte, l'opposition radicale se trouve exclue du débat politique, où il n'est affaire que de gestion immédiate d'une réalité pré-construite. Marcuse qualifie ce phénomène d'univers du discours clos. Il constate également le développement de cette unidimensionnalité, ou réduction des interrogation à la réalité concrète et immédiate, au sein de la philosophie (hégémonie de la philosophie analytique), de la psychologie, de la sociologie et des arts, ces deux disciplines participant toutes deux de l'idéologie et trahissant leur évolution historique critique et révolutionnaire.

    « Utopie, hétérotopie, projet social historiqueSymbolisme et Fétichisme »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :