• Il est clair que les partis politiques qui présenteront des candidats à la présidentielle ne seront pas en mesure d’apporter des réponses satisfaisantes aux enjeux de notre époque. Autant les politiques menées au niveau de l’Etat ne peuvent avoir d’impact réel si elles ne sont pas menées de manière coordonnée avec celles d’autres Etats ; autant les hommes politiques les plus à même de gagner les élections participent de réseaux d’intérêts, et plus largement sont agents les exécutants d’une classe dont les intérêts divergent avec les nécessités de notre époque ; autant les décisions sociales sont dictées par des dynamiques économiques qui lui sont extérieures et s’imposent à elles. La réponse ne pourra venir que d’en bas, de la capacité de la société à s’organiser indépendamment du politique et de ses institutions.

    Notre époque est traversée par des crises multiples

    La société subit actuellement toute une série de crises économiques, écologiques, sociales, culturelles, et politiques. Les partis politiques candidats à l’élection sont soit incapables de reconnaître ces problèmes, soit incapables de formuler des solutions réellement efficaces, soit incapables de les mettre en pratique. Pourtant, des solutions existent. Encore faut-il comprendre les causes du problème et être prêts à opérer les changements qui s’imposent.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • CEUX DONT NOUS NE PARLERONS PAS DANS CET ARTICLE

    Pour la critique du FN, lire l’article « En 2014, pas un élu pour le FN ! ». Nous ne parlerons pas du MODEM ou de l’UDI parce qu’ils se situent dans la même ligne, tendent vers le même projet et conduisent aux mêmes impasses que le PS et l’UMP. Pour le NPA, LO et le MOC, voir l’article « Face à l’impasse électorale, organisons-nous ! ».

     

    UMP : mort annoncée ou mutation fasciste ?

    L’UMP a prouvé durant les mandats de Chirac et de Sarkozy son incapacité à apporter des solutions à la crise et à l’austérité imposée. Elle a montrée, en dépit de ses discours de campagnes démagogiques et autres belles promesses, qu’elle ne faisait pas dans le social, qu’elle défendait les intérêts des riches, du patronnât, des actionnaires, du monde de la finance, et ce en se basant sur un discours anti-étranger. Depuis le désaveu de Sarkozy, elle ne s’est guère illustrée que par des crises internes, la participation, au combien honteuse, de nombre de ses militants aux « manifs pour tous », contre les droits des personnes homosexuelles, par les surenchères racistes de certains de ses responsables, par la proximité d’une de ses franges avec le FN. La ligne nationale se déclinant sur le plan local, il n’y a rien à en attendre non plus de ses sections locales au niveau municipal. L’UMP fait davantage dans le sécuritaire, la répression, le croissancisme, le développement de la précarité, que dans le développement social, culturel, et la préservation écologique.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les Anarchistes et les Communistes Libertaires sont les grands absents des périodes d’élections. Nous partageons bien évidemment avec ces courants politiques la même critique de l’Etat, du gouvernement, de la représentation, du vote comme « acte politique » par excellence, ainsi qu’une analyse accordant une place centrale aux formes d’auto-organisation que sont les collectifs, les associations et les syndicats [1], et aux luttes sociales, dans la rue, en tant que vecteurs de changement social.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • I Pourquoi les Anarchistes ne votent-ils pas ?

    II ... Et pourtant

    III Contexte social et développement de l'Anarchisme

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • FAIRE EXISTER UNE ALTERNATIVE ANTICAPITALISTE SUR LE PLAN EUROPEEN !

    L’Anticapitalisme est un mouvement de refus du capitalisme qui est peu médiatisé. Il englobe des organisations Communistes, Libertaires et Décroissantes. Beaucoup de gens pensent que l’Anticapitaliste n’existe que dans leur propre pays, qu’il s’agir d’une lubie locale. Ils ne savent pas que ce mouvement, composé de diverses organisations communistes, libertaires et décroissantes, existe et est organisé dans plusieurs pays d’Europe et sur d’autres continents. Pour les Communistes, il s’agit essentiellement d’organisations Trotskystes et Ecosocialistes, réunies pour la plupart dans la 4ème Internationale. Les Anarchistes sont fédérés au sein de  l’Internationale des Fédérations Anarchistes. Les Communistes Libertaires quant à eux, s’organisent au sein du réseau Anarkismo. La Décroissance, qui est un courant politiquement organisé relativement nouveau, développe peu à peu ses propres réseaux internationaux. 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique